2/13/2012

L'évolution de la Bicyclette (des origines à nos jours)

                                                                                  


Vélocipède est le nom donné par Karl Drais à sa Draisienne (Premier type Bicycle), il devient ensuite un nom générique et est l'origine du terme vélo utilisé dans le langage courant pour désigner une bicyclette.                                                                                                                                                                                                                                                               
La Draisienne (Laufsmaschine) est inventée en 1817 par un Allemand, Karl Drais d'où son nom. Il établit un premier record le 12 Juin  1817, parcourant 14,4 km en 1 heure.
      
L'idée d'attacher des pédales à la roue avant d'un hobby-horse peut sembler évidente aujourd'hui, mais avant 1860, la plupart des gens croyaient qu'un conducteur ne pouvait pas se tenir longtemps en équilibre sans devoir mettre les pieds par terre. Plusieurs concepteurs prouvèrent que cette croyance ne tenait pas lorsqu'ils ajoutèrent des pédales à la roue avant des vélocipèdes et réussirent à les propulser, à les conduire et à s'y tenir en équilibre. Un de ces concepteurs, Pierre Michaux, fit de sa version du vélocipède, est connu un immense succès commercial en France. Pierre Lallement, un Français expatrié aux États-Unis, breveta également un modèle de vélocipède qui a donné naissance à l'industrie de la bicyclette en Amérique du Nord.
                                                                                                        
Le grand-bi apparait à une période où l'intérêt du grand public pour le vélocipède Français a largement diminué. Il reste toutefois un fort intérêt pour les courses cyclistes, ce sont ces dernières qui motivent l'apparition du grand-bi. L'augmentation de la taille de la roue avant, sur laquelle sont attachées les pédales, permet en effet d'obtenir des vitesses plus élevées. Plus une roue est grande, plus la distance parcourue est importante à chaque tour de pédale ; en parallèle, comme la vitesse de pédalage est limitée, la taille des roues connait une croissance importante pour que les vitesses atteintes puissent augmenter.
Le grand-bi possède une roue avant d'environ 1,20-1,30 m de diamètre et une roue arrière ne dépassant pas 40 cm de diamètre La roue motrice est la roue avant, sur laquelle sont attachées des pédalesIl n'y pas de roue libre, le cycliste est donc obligé de pédaler en permanence, les roues sont en acier, et sont entourées d'une fine bande de caoutchouc, afin de diminuer les chocs de la route, les tubes du cadre sont en acier léger, la selle est placée très en avant, légèrement en arrière de l'axe de la roue avant. Certains modèles possèdent une marche qui aide à la montée.

Guerre, victoire et défaite passé, c'est dans les années 60 que le développement économique et social dans le monde s’est construit sur l’automobile, 
L’industrie automobile fournissait du travail, la voiture permettait de se déplacer dans des villes de plus en plus étalées et donc Le vélo est devenu prolo 
Les années 2000 voient franchement le retour du vélo en ville, tous les facteurs sont là, des services de location incitent le public à s’y mettre, et le remettent « à la mode » La pression des messages environnementaux, l’augmentation du prix du pétrole, la certitude que le mode de vie reposant sur l’automobile est désormais révolu rendent le vélo populaire, le vélo de ville devient enfin un vrai marché, les vélos deviennent design, la diversité explose, les vélos électriques apparaissent, une solution est proposée pour chaque besoin spécifique.